Cette nuit les instances dirigeantes égyptiennes semblent d'après cet article avoir ordonné aux fournisseurs d'accès internet égyptiens d'éteindre leurs interconnexions internationales, donc avec le reste d'internet.

Cette action fut d'une effroyable efficacité, aujourd'hui, l'internet a «désappris» à joindre l'Égypte et il n'est plus possible de communiquer avec les égyptiens que ce soit par mail, forum, usenet ou quelque technologie basée sur IP.

Dans la foulée, ce matin, les SMS semblent également êtres coupés privant le peuple égyptien de tout moyen de communication électronique.

Pour cette raison, et parcequ'il s'agit bien d'une attaque flagrante d'un état contre internet, FDN a décidé d'ouvrir une petite fenêtre sur le réseau en mettant a disposition de qui le souhaite un compte d'accès RTC.

Par ce biais, n'importe qui en égypte disposant d'une ligne téléphonique analogique capable de joindre la France a la possibilité de se connecter au réseau par le n° suivant : +33 1 72 89 01 50. (login: toto password: toto).

Nous espérons contribuer par ce biais à la liberté d'expression des égyptiens et leur permettre de conserver un lien avec le monde. Rappelons enfin que FDN n'offre qu'une solution technique et uniquement technique."

 

 

L'article sur le site de FDN + its english version

 

 

Une  "cellule de crise" internetale s'est aussi  constituée pour mettre en place des solutions techniques (un peu trop technique pour moi)  

Toutes les bonnes volontés (un rien techniques) sont semble-t-il bienvenues .

 

 

 

ICI un lien LIVE sur les évènements en cours en Egypte.

 

MISE A JOUR/ Samedi 17h25

Le lien ci-dessus à l'air de dormir depuis 2h du matin, un autre lien :

 

dont les dernières nouvelles remontent à cet après midi ,

Edifiant! l'Arabie Séoudite se découvrirait-elle une vocation de destination touristique inédite?:

 

 

"13 h 15 : Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a téléphoné aujourd'hui au président Moubarak pour lui exprimer sa solidarité et dénoncer « les atteintes à la sécurité et la stabilité » de l'Egypte.

Le souverain saoudien, qui se trouve actuellement en convalescence au Maroc, a condamné les atteintes à la sécurité et la stabilité de l'Egypteé commises par certains éléments « infiltrés » au nom de la « liberté d'expression », a annoncé l'agence officielle saoudienne SPA."